Montclair et sa collection capsule Haute Montagne

Les vacances de No?l approchent. Cela peut être l’occasion de passer les fêtes aux sports d’hiver, à moins de penser déjà aux vacances de février ou de printemps. Tout doit être prêt pour déambuler sur les pistes avec des vêtements qui permettent de ne pas avoir froid et d’être libre dans ses mouvements. Montclair, le spécialiste fran?ais de la doudoune chaude, poids plume, de qualité, collant aux tendances de la mode, propose une collection capsule destinée à la haute montagne.

Montclair a habillé l’Equipe de France lors des Jeux Olympiques de 1968. Montclair, c’est également des lunettes signées Pharrell Williams. Cela fait donc 35 ans que Montclair est un expert des vêtements destinés à la montagne ou pour l’hiver. Le savoir-faire est une des spécialités Montclair. Les créateurs actuels de la marque Tom Browne (Montclair Gamme Bleu) et Giambatista Valli (Montclair Gamme Rouge) ont toujours l’esprit de la maison en tête pour créer des tenues indispensables pour des pratiques sportives de haut-niveau.

Une collection capsule, Montclair Grenoble, fait son apparition dès le 6 décembre, uniquement dans les boutiques Montclair des stations de ski les plus sélects comme Cortina, Courmayeur, Crans Montana, St. Moritz, Chamonix, Courchevel, Verbier, Zermatt, Kitzbühel, Megève et Gstaad et aux états-Unis à Aspen. Elle est composée d’une tenue complète pour homme et pour femme. La combinaison blanche sera tout de même visible sur la poudreuse immmaculée et des autres skieurs car elle possède des empiècements rouges. Elle bénéficie de la meilleure technologie Montclair, à savoir, un nylon technique poids plume. Elle est enduite d’une résine imperméabilisante. Impossible de transpirer dans un tel vêtement ! Les pantalons sont composés de 16% de spandex. Le confort et la liberté de mouvements sont donc garantis sur les pistes.

Même si la journée s’est passée dans de très bonnes conditions avec la collection Montclair Grenoble, l’idéal est de se retrouver au coin du feu avec un bon chocolat ou un vin chaud.

Montclair dans le trio de tête des valeurs du luxe italien

Une pluie de plumes d’or s’est abattue ce lundi sur la Bourse de Milan. Plus de dix ans après avoir fr?lé la faillite, le ??roi de la doudoune??, Montclair, repris en 2003 par l’entrepreneur italien Remo Ruffini, a atteint des sommets pour son premier jour de cotation. Le cours du fabricant de vestes matelassées s’est envolé à 14,97 euros à la Bourse de Milan, soit un bond de 46,7?% par rapport à son prix d’introduction de 10,20 euros.
Sur la base de cette hausse, la capitalisation boursière de Montclair atteint les 3,7 milliards d’euros, soit la troisième valeur cotée du luxe italien, derrière Luxottica (17,6?milliards d’euros), Ferragamo (4,7?milliards), au coude-à-coude avec le groupe Tod’s de Diego Della Valle et devant Yoox et Cucinelli. Un exploit notable pour l’ex-fabricant de vêtements sportifs fondé en France, en 1952, qui table sur un chiffre d’affaires de 570 millions d’euros en 2013.
??Les plus beaux noms de la mode italienne sont devenus nos actionnaires??, s’est félicité le PDG de Montclair, Remo Ruffini, qui s’est engagé à conserver ses 32?% du capital. De source proche de l’opération, les familles Ferragamo, Zegna et Loro Piana, le fondateur de Diesel, Renzo Rosso, et le patron de LVMH feraient partie des nouveaux investisseurs.
Parmi les grands institutionnels étrangers figurent aussi BlackRock, Capital Group, mais aussi les fonds souverains du Qatar et de Singapour (GIC) et le fonds chinois Safe. La demande institutionnelle a été 31 fois supérieure à l’offre (14 fois pour les investisseurs de détail), pour une contrevaleur globale proche de 21 milliards d’euros. Après exercice de l’option de surallocation, le groupe Eurazeo – qui avait acquis 45?% de Montclair en 2011 pour 418 millions d’euros – restera l’un des trois principaux actionnaires de la société (à 23,3?%), aux c?tés de Remo Ruffini (32?%) et Carlyle (7?%).
??Une marque globale??
??J’aime l’idée d’aller à contre-tendance au moment où les grands groupes de luxe fran?ais font leur “shopping” en Italie?: en moins de dix ans, nous avons réussi à ressusciter une marque fran?aise dormante pour en faire une marque globale??, a récemment déclaré Remo Ruffini. Avec un résultat net de 85 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 490 millions d’euros en 2012, Montclair va désormais consolider sa présence en Russie, au Japon et aux Etats-Unis.
Effet de bulle de fin d’année d? à la rareté?? Le démarrage en trombe de Montclair traduit en tout cas l’appétit non démenti des investisseurs internationaux pour les marques de luxe italiennes.

La doudoune Montclair entre en Bourse

Le fabricant de vêtements Montclair, marque phare des doudounes, a re?u le feu vert de l’autorité boursière italienne Consob pour son projet d’entrée à la Bourse de Milan. L’offre démarre jeudi 28 novembre avec une fourchette indicative de prix se situant entre 8,75 euros et 10,20 euros par action ordinaire. L’offre publique des titres devrait se cl?turer le 11 décembre et portera sur 66,8 millions d’actions ordinaires, soit 26,7 % du capital de Montclair. En cas d’exercice de l’option de surallocation, le total pourrait monter à 30,7 %.
La valorisation indicative du groupe est estimée entre 2,187 milliards d’euros et 2,550 milliards d’euros. Le prix de l’offre devrait être fixé d’ici au 13 décembre 2013, et la cotation des actions Montclair pourrait intervenir au plus t?t le 16 décembre 2013, selon Eurazeo, qui avait racheté 45 % du capital de Montclair en 2011 pour 418 millions d’euros. La société d’investissement fran?aise Eurazeo détient actuellement 32 % dans Montclair, Remo Ruffini 32 %, le fonds Carlyle 18 %, Cathay Capital et IDG-Accel-China Capital 13 % et le fonds Brand Partners/Mittel 5 %. Eurazeo a annoncé jeudi vouloir céder environ 37 % de sa participation dans le fabricant. A l’issue de l’entrée en Bourse, Eurazeo détiendrait, ? y compris via sa participation dans Eurazeo Partners, 19,71 % du capital de Montclair ?, indique la société fran?aise dans un communiqué.

La presse financière italienne s’attend au succès de l’opération en raison de l’abondance de liquidités actuellement disponibles sur le marché et du positionnement favorable de la marque dans le secteur du luxe. La société Montclair, née près de Grenoble il y a plus de soixante ans et relancée avec succès par l’Italien Remo Ruffini depuis dix ans, avait présenté en octobre sa demande d’admission auprès du Mercato Telematico Azionario (MTA) – le marché télématique actionnaire – de la Bourse italienne à Milan.

Montclair avait déjà préparé une introduction en Bourse, ou IPO pour initial public offering, en 2011, mais y avait finalement renoncé en raison du contexte de crise financière.